Présentation du projet "Maison Santé et Bien-Être" au ministre chargé de la Ville et du Logement

Tradidemeures, constructeur de maisons situé à Chalon-sur-Saône et filiale du Groupe Moyse a rencontré, ce mardi 16 juillet 2019, Julien Denormandie, ministre chargé de la Ville et du Logement afin de présenter son projet de Maison Santé et Bien-Être. 


Pourquoi initier ce projet ?

L’air intérieur est jusqu’à dix fois plus pollué que l’air extérieur.

Nous passons près de 90% de notre temps dans des espaces clos dont les deux tiers à notre domicile. C’est pourquoi la qualité des 12 000 litres d’air que nous inhalons chaque jour est devenu un véritable enjeu de santé.

 

Le nombre d’allergies liées à cette mauvaise qualité de l’air s’est intensifié ces dernières années du fait que nous passons plus de temps à l’intérieur et que l’étanchéité des constructions modernes ne laisse plus facilement s’échapper l’air vicié. D’ailleurs, le coût induit par la mauvaise qualité de l’air représente 19 milliards d’euros par an, dépenses médicales notamment liées aux allergies, à la perte de production (absentéisme)...


Que proposons-nous ?

Conscient de cette problématique, le Groupe Moyse a initié un concept de Maison Santé et Bien-être

 

Ce projet s’adapte aux problèmes de santé de l’un de nos clients. Tradidemeures va notamment installer un système de ventilation dans ses chambres pour en extraire le CO2, ce qui n’est actuellement pas autorisé en France. à travers ce projet, le Groupe Moyse va démontrer au gouvernement les bienfaits d’une ventilation efficace au sein des chambres, pièces dans lesquelles le taux de C02 peut atteindre plus de 3 500 ppm (partie par million, l’unité de mesure du CO2), alors que le seuil «normal» défini par une loi européenne pour vivre dans un environnement sain est de 1200 ppm. 

 

Ce projet sera d’ailleurs présenté au challenge LCA-FFB de Chypre en novembre prochain dans la catégorie « Mon 1er Logement ».


Vers une simplification des normes de construction

Cette présentation devant le Ministre du Logement, M. Denormandie, fait suite à la promulguation de la loi ESSOC, qui vise à simplifier et assouplir les normes de construction en autorisant certaines pratiques énoncées ci-dessus, à condition que celles-ci prouvent leur efficacité. Tradidemeures et ses deux partenaires, Renson et Bastide & Bondoux, ont démontré au ministre l’intérêt du concept de Maison Santé et Bien-Être.

Le conseil supérieur de la construction et de l’efficacité énergétique (CSCEE) a accordé à Tradidemeures un permis d’expérimenter cette innovation, le bureau d’études de Bastide & Bondoux va fournir d’ici fin juillet l’attestation de conformité dans le cadre du respect des exigences de la réglementation en vigueur.

Retour à la liste des actualités