Comment améliorer la qualité de l’air intérieur ?

Découvrez deux réflexes à adopter afin d’améliorer la qualité de l’air dans son logement. Au sein de nos maisons, nous respirons un air pollué par de nombreux polluants, des composés organiques volatils (COV) qui s’immiscent dans des endroits où nous passons près de 80% de notre temps. L’air intérieur est jusqu’à 5 fois plus pollué que l’air que nous respirons à l’extérieur. Cette mauvaise qualité est parfois vectrice de pathologies respiratoires. Pourtant, il est possible d’agir et d’assainir l’air intérieur.

 

Ventilez

 

Les normes de construction ont porté une attention particulière à l’isolation du bâtiment, ce qui a pour effet d’emprisonner l’air pollué à l’intérieur des pièces de la maison. Il faut savoir que les polluants biologiques comme les moisissures sont présents dans 37% des logements en moyenne.

C’est pourquoi il est important de renouveler l’air, ce qui passe d’abord par le choix d’une ventilation performante. Le Groupe Moyse propose l’installation d’une VMC double flux intelligente, mesurant le taux de COV et d’humidité dans les pièces pour les ventiler en fonction. Grâce au système double flux, l’air pollué est extrait de la maison, mais l’air extérieur préalablement chauffé à température ambiante est insufflé dans la maison.

En plus d’un système de ventilation efficace, l’aération naturelle des pièces est primordial. D’autant plus si une personne de votre entourage fume à l’intérieur, il faudra augmenter l’aération de la pièce.

 

Faites attention aux caractéristiques des produits et matériaux

 

Les sources polluantes sont nombreuses dans les logements. Les COV (corps organiques volatils) dont les formaldéhydes sont présents dans les peintures, colles, meubles, isolants, produits d’entretien…

Depuis le 1er janvier 2012, l’ensemble des produits de construction et de décoration doivent obligatoirement être munis d’une étiquette informant du niveau d’émission en polluants volatils. Ces niveaux s’échelonnent d’A+ pour une très faible émissivité, jusqu’à C pour les produits les plus polluants. Dans la mesure du possible, privilégiez des matériaux étiquetés A+. Optez également pour les produits aux vertus dépolluantes, c’est-à-dire capables de capter les COV, à l’instar des fibres végétales, enduit naturel, peintures avec photocatalyser…

 

De plus, il est recommandé d’éviter d’utiliser des parfums d’ambiance, des bougies ou de l’encens.

Pour en savoir plus, téléchargez notre plaquette sur le bien-être et le confort au sein de nos maisons.

Retour à la liste des actualités